​Parodontologie : Laser

8094907.jpg
img-5843.jpg

Comprendre la Parodontie

Madame,
Mademoiselle,
Monsieur,

Si le motif de votre consultation aujourd'hui est lié à un problème de saignements de gencives, à la mobilité de vos dents, au déchaussement de ces dernières et à l'inquiétude que cela génère: veuillez lire attentivement la suite.

Nous avons le plaisir de vous annoncer qu'il existe des moyens de prévenir efficacement le déchaussement.
En effet, nous savons à l'heure actuelle, qu'il existe des sujets plus à risque que d'autres, susceptibles de souffrir de déchaussement ou de parodontite.

Ces sujets présentent le plus souvent une à plusieurs des 6 caractéristiques suivantes:

 

  • Présence d'antécédents familiaux de parodontite

  • Présence de stress accompagné d'anxiété

  • Consommation excessive de tabac

  • Etat médical avec sensibilités aux infections

  • Résistance à la carie dentaire

  • Historique d'infection gingivale sévère (gingivite)


Il existe aujourd'hui un programme simple capable de diminuer sensiblement le risque de voir ses dents se déchausser.

Notre équipe est formée et possède le plateau technique pour vous faire profiter de notre programme de prévention qui permettra aux membres de votre famille, vos amis, vos proches, de garder leurs dents saines et belles toute leur vie.
Au final, il est bien plus agréable, plus confortable et moins onéreux de garder ses dents que de les perdre et de devoir les remplacer.

N'hésitez pas à nous demander des informations sur notre programme de prévention parodontale, nous y répondrons bien volontiers.

SOURIEZ,VOUS ÊTES SOIGNES!

Le traitement au laser

Traitement des gencives et assainissement assisté au LASER

Concernant le traitement des poches parodontales, le LASER  est un outil non chirurgical très efficace.

Associé a un traitement parodontal complet (prévention, traitement curatif, maintenance), le LASER permet d'obtenir d'excellents résultats.

Un diagnostic de la maladie parodontale est effectué lors de la consultation, ainsi que des radiographies et un plan de traitement contre la maladie parodontale incluant des conseils d'hygiène, des explications vous permettant de mieux comprendre cette maladie et donc de participer activement à votre traitement.


Actions du LASER:
Il nettoie et désinfecte les poches, grâce à son action stérilisante, anti-inflammatoire et ses effets notamment photochimiques, photodynamiques associés à ceux de l'eau oxygénée sont nombreux.

Le traitement parodontal LASER associé mené à terme, permet le réattachement des tissus le long de la racine des dents, ce qui élimine la mobilité dentaire.  Il permet aussi d'éliminer les saignements de gencive, la  mauvaise haleine d'origine gingivale.  A l'issue d'un traitement parodontal, les patients sentent leurs dents "plus solides" et leurs gencives plus saines.

Les avantages du traitement laser
Ces nouvelles technologies  sont beaucoup moins invasives , elles représentent le progrès et l'avenir. Les avantages reconnus du traitement au laser sont nombreux, en voici quelques-uns: 

 

  • Cicatrisation et résultats plus rapides 

  • Séances plus courtes et moins "traumatisantes

  • Très peu, voire pas de douleurs post-opératoires

  • Pas de gêne due au bruit ou aux vibrations pendant le traitement

  • Diminution des prescriptions médicamenteuses et des risques infectieux

  • Les patients voient l'amélioration de leur état parodontal très rapidement sans avoir subi les désagréments des techniques plus invasives (douleurs...)

SOURIEZ,VOUS ÊTES SOIGNES!

Les maladies parodontales, un problème de santé publique

Première cause de perte de dents chez les plus de trente ans, les maladies parodontales sont responsables de près de 40 % des extractions dentaires.

D’où viennent ces maladies ?

Les causes des maladies parodontales sont multiples. La conjonction de plusieurs facteurs est donc nécessaire au développement de ces pathologies.
 

  • La présence de bactéries pathogènes  et l’absence de bactéries protectrices  dans la flore bucco-dentaire ;

  • Une réponse immunitaire insuffisante, favorisée par le stress, les modifications hormonales liées à une grossesse ou à la ménopause, les allergies, les maladies cardiovasculaires, une mauvaise hygiène dentaire, une chimiothérapie, des facteurs génétiques, certaines infections virales, le tabagisme, le diabète, l’alcool, le cholestérol et l’obésité.

  • Des conditions locales spécifiques telles que la présence de tartre, les mauvaises positions dentaires, les obturations défaillantes, les caries et les couronnes mal adaptées.


Les effets les plus immédiats de ces maladies parodontales sont locaux et se traduisent par un déchaussement des dents et des mobilités dentaires . Mais elles peuvent avoir des répercussions sur tout l’organisme du fait du passage de germes et de facteurs inflammatoires dans la circulation sanguine. Les études épidémiologiques ont mis en évidence des liens entre maladie parodontale et pathologies cardiovasculaires, diabète, accouchements prématurés, faible poids de naissance…

L'ennemi commun à toute forme de maladie parodontale est la plaque dentaire (ou plaque bactérienne) qui se transforme en tartre.

Qu'est-ce-que la plaque dentaire?

La plaque dentaire est constituée de bactéries et de débris alimentaires. Elle se dépose à la surface des dents.

Cette plaque est normalement éliminée par le brossage qui doit être au moins bi quotidien.

Si le brossage n'est pas suffisant pour jouer efficacement son rôle, la plaque va se calcifier et se transformer en TARTRE qui ne peut être supprimé que par un DÉTARTRAGE en cabinet dentaire.

La plaque dentaire et le tartre sont donc les causes essentielles de la maladie parodontale.

S'il n'y a pas de plaque dentaire, il n'y aura pas de maladie parodontale

Qu'est-ce-que le parodonte?

Le parodonte est l'ensemble des tissus qui entourent et soutiennent les dents.

Sans entrer trop dans les détails, on peut dire qu'il est constitué de 4 éléments:  

  • l'os alvéolaire qui entoure et soutient la dent 

  • le cément qui se trouve à la surface de la racine

  • le desmodonte qui est un réseau de fibres qui maintiennent la dent dans l'alvéole (lient la dent à l'os)

  • la gencive qui entoure et protège l'os.


Il est capital de ne pas laisser la maladie parodontale s'installer afin de ne pas risquer de perdre des dents qui peuvent être saines par ailleurs, d'où l'importance de traiter la maladie dès l'apparition des premiers signes.

Nous sommes confrontés à 2 types de maladies parodontales suivant l'atteinte des tissus et la gravité de la pathologie: ce sont les gingivites et les parodontites.

Les gingivites

Les gingivites sont des inflammations qui restent localisées à la gencive sans atteinte de l'os sous jacent. A ce stade, la maladie parodontale est donc réversible. L’examen met en évidence la présence d’une plaque dentaire bactérienne agressive.


Les signes cliniques de la gingivite sont ceux de toute inflammation :


  • Une gencive rouge et non plus rose.


  • Un gonflement.


  • Des saignements au brossage.


  • Des sensibilités et non des douleurs car la gencive est peu innervée. 

__5824725.jpg

Gingivite

La gingivite peut rester au stade de gingivite ou évoluer en parodontite en fonction de la réponse de l’hôte.

Les parodontites

Les parodontites ont pour particularité d'être des maladies inflammatoires qui vont s'accompagner d'une perte d'attache de la gencive autour de la dent (la gencive se "décolle") et d'une alvéolyse osseuse (destruction de l'os de soutien).

Contrairement à la gingivite, ces lésions sont irréversibles.

L’espace entre la dent et la gencive est colonisé par des bactéries et l’on voit alors apparaitre des POCHES PARODONTALES. Elles sont plus ou moins profondes et se mesurent à l'aide de sondes spéciales: les sondes parodontales.

En l’absence de traitements appropriés, ces poches risquent de provoquer le déchaussement puis la perte de la dent.

Les signes cliniques de la parodontite sont :

  • Une gencive rouge et enflée.

  • Des saignements au brossage.

  • Une mauvaise haleine ou halitose.

  • Des sensibilités au froid, des gênes.

  • Des mobilités et des migrations des dents (dents antérieures qui s’écartent).


Les signes cliniques de la gingivite ou de la parodontite sont parfois masqués en particulier chez les fumeurs. 

LA PARODONTITE  VA ÉVOLUER SUIVANT 3 PHASES (2, 3 et 4 de la maladie parodontale)

Phase 1 : La parodontite superficielle

A ce stade la plaque dentaire et le tartre commencent à progresser en profondeur entraînant un élargissement de l'espace entre la gencive et la dent ce qui entraîne la formation de ce qu'on appelle la POCHE PARODONTALE. C'est également  le début de la destruction de l'os alvéolaire.

Un traitement spécifique doit être mis en place afin de stopper l'évolution et d'éviter l'aggravation de l'état du parodonte.

Phase 2 : La parondontite modérée

En l'absence d'un traitement approprié au stade 2 de l'évolution, la maladie va progresser. On assiste alors à un élargissement de plus en plus marqué de l'espace gencive-dent avec une perte osseuse qui s'aggrave générant ainsi des poches parodontales plus profondes, de l'ordre de 5 à 7 mm.

Phase 3 : La Parodontite sévère

A ce stade la dent n'a pratiquement plus de support osseux tant l'alvéolyse est importante et dans la majorité des cas la seule solution sera l'extraction. 

Évolution de la parodontite

__8184490.jpg

Parodontite superficielle

__7572713.jpg

Parodontite modérée

__5325627.jpg

Parodontite sévère

La maladie parodontale étant due à la plaque dentaire et au tartre, un brossage des dents insuffisant ou inadapté va lui permettre de s'installer et de progresser.

Il est important d'apprendre les gestes appropriés à une bonne hygiène bucco-dentaire car bien souvent nous nous brossons les dents par automatisme et ce brossage peut être insuffisant voire même nuisible s’il est agressif pour la gencive.

En l'absence de détartrages réguliers, d'un enseignement d'une technique de brossage efficace et adaptée et d'un traitement spécifique, la maladie va s'installer de façon durable et évoluer inexorablement.

Nous vous donnons ici un aperçu des traitements en fonction de l’évolution de la maladie.

Traitement de la gingivite

Le traitement de la gingivite repose sur 2 points essentiels.
 

  • Le détartrage qui permet d'assainir la cavité buccale et de supprimer les facteurs déclenchant l'inflammation.

  • L' enseignement de l'hygiène bucco dentaire, c'est-à-dire l'enseignement d'une technique de brossage adaptée et efficace avec un matériel approprié qui va vous être prescrit: brosse à dents, fil et bossettes inter dentaires.


Il faudra également un suivi régulier avec des visites et des détartrages périodiques afin de prévenir tout risque de récidive.

Traitement de la parodontite superficielle et modérée

Le traitement consiste en un détartrage-surfaçage.

Il s'agit d'éliminer le tartre supra et sous gingival et de nettoyer les racines des dents atteintes. Les poches parodontales sont irriguées par une solution antiseptique ce qui permet de compléter le traitement "mécanique" par un traitement "chimique".

Parallèlement et en complément de cela, le patient devra avoir une hygiène bucco dentaire rigoureuse et un parfait contrôle de plaque, condition sinéquanone pour assurer la pérennité du traitement et éviter tout risque de récidive.

Traitement d'une parodontite sévère

Dans ce cas, nous allons nous trouver face à une perte osseuse importante accompagnée de poches parodontales très profondes.

Le traitement initial devra être complété par un assainissement parodontal laser assisté.

Cette technique est indolore et les résultats sont prouvés.

L'objectif de ces protocoles est d'arriver à une réduction des poches parodontales par ré adhésion de la gencive à la dent. Mais dans la quasi totalité des cas, cela va s'accompagner d'une récession gingivale, c'est-à-dire d'une rétraction de la gencive entraînant une hypersensibilité dentaire réversible le plus souvent avec un traitement approprié.

D'autre part, il faut bien comprendre que l'os détruit ne se reforme plus (alvéolyse irréversible). On ne peut que stabiliser le niveau osseux en stoppant la destruction de l'os due à la maladie.

On ne guérit pas d'une parodontite mais on peut arrêter son évolution, limiter la perte osseuse et éviter son aggravation.

Par contre, une gingivite se guérit et est parfaitement réversible, d'où  l'importance de ne pas négliger ce premier stade de la maladie parodontale et de traiter dès l'apparition des premiers signes.

Une fois le traitement terminé, le patient devra revenir en consultation tous les 4 à 6 mois afin de surveiller l'état du parodonte: c'est ce qu'on appelle la phase de maintenance.

Ces séances de maintenance, permettent de pérenniser le traitement ; des récidives peuvent survenir si on néglige ces séances et si le contrôle de plaque est insuffisant.

Le sérieux du patient contribue à la réussite du traitement et en est le garant.

Conclusion

Avant les travaux de prothèse, il est important d’avoir stabilisé le parodonte, afin d’avoir une structure de soutien des dents solides.

Au delà des conséquences dentaires, de nombreuses études ont démontré que les maladies parodontales sont également impliquées dans différentes pathologies, notamment cardiovasculaires.

SOURIEZ,VOUS ÊTES SOIGNES!

Parodontite et santé générale

Maladies parodontales et maladies systémiques

1/ Cardiopathies (infarctus...)

Les infections parodontales, qui sont des infections bactériennes, peuvent avoir une incidence sur les maladies cardio-vasculaires. 
Le risque de pathologie cardiaque est augmenté chez ces patients et notamment le risque d'infarctus du myocarde.
Les bactéries parodontales passent dans la circulation générale à partir de gencives enflammées et forment de petits caillots sanguins prêts à obstruer les artères. De plus, l'inflammation provoquée par les bactéries parodontales i contribue à la formation de dépôts graisseux dans les artères coronaires. 
La prévention ,le traitement de la maladie parodontale et les traitements de maintenance sont indispensables chez les patients présentant un risque cardiaque.

2/ Diabète

Les parodontites sont plus fréquentes, plus sévères et se développent plus rapidement chez les patients diabétiques, amenant à plus de pertes dentaire.La présence d'une parodontite peut induire des difficultés à équilibrer un diabète et la présence d'un diabète peut minorer l'efficacité du traitement parodontal.

Les autres pathologies buccales observées chez les personnes diabétiques (surtout si la glycémie n'est pas contrôlée) sont :

 

  • Des sensations de brûlure buccale ou linguale.

  • Une sècheresse buccale

  • Une cicatrisation retardée.


Contrôler les maladies parodontales en éliminant les bactéries causales peut améliorer le contrôle du diabète.

3/ Grossesse: la gingivite gravidique

Les femmes enceintes sont plus sensibles aux gingivites du fait de variations hormonales (notamment les œstrogènes). Les gencives i deviennent rouges, sensibles, augmentent de volume et saignent facilement.
Il existe par ailleurs de plus en plus de preuves que les femmes atteintes de maladie parodontale sévère et enceintes risquent de donner naissance à un enfant prématuré de faible poids. Certains facteurs de risque de naissance prématurée de bébés de faible poids sont connus : consommation de tabac, d'alcool ou de drogue, présence d'infections.


La prévention est essentielle. Les femmes envisageant une grossesse doivent inclure dans leur bilan de santé une consultation parodontale afin d'établir un bilan et d'engager une traitement si nécessaire. 
Au cours de la grossesse, une hygiène buccale rigoureuse est requise (brossage ,bains de bouche,fil dentaire, brossettes interdentaires,hydroopulseur...)

4/ Affections pulmonaires

Les maladies pulmonaires comme la  bronchite, la pneumonie, l'emphysème et la maladie pulmonaire chronique obstructive peuvent être aggravées par une parodontite.

Une bonne hygiène , l'observance stricte des conseils que nous vous prodiguons au cabinet (oralement ou avec nos fiches) et un traitement approprié sans oublier vos indispensables rendez-vous de maintenance sont les garants de votre bonne santé parodontale.

SOURIEZ,VOUS ÊTES SOIGNES!